Sortie de bunker au golf : Techniques et conseils pour sortir la balle

Sortie de bunker au golf : Techniques et conseils pour sortir la balle

septembre 20, 2019 0 Par Alex

Le golf est un sport qui demande beaucoup de précision et d’analyse sur le terrain. Un seul faux-pas, et vous ratez votre coup. 

Il existe d’ailleurs plusieurs techniques permettant de bien se comporter sur le parcours, mais aussi des gestes plus complexes que seuls les professionnels sont en mesure d’appliquer. 

Même si le jeu vous semble simple à première vue, le golf ne s’arrête pas uniquement au swing. C’est beaucoup plus complexe que ce que l’on s’imagine. 

Par exemple, pour la sortie de bunker, il faut avoir un certain niveau de technique. Voici comment réussir cette technique de jeu en suivant le guide !

Les techniques de sortie de bunker

La sortie de bunker est une technique compliquée, surtout pour les novices, et les joueurs moyens au golf. 

Ce n’est pas évident de s’appliquer lorsqu’on ne dispose pas des bonnes méthodes. Et il faut du temps pour réussir à mettre en pratique une technique qui n’est pas facile à adopter. 

Le joueur se positionne à quelques mètres du drapeau, et doit atteindre une vitesse bien définie au club. Cela semble assez impressionnant au démarrage lorsqu’on tope la balle.

Conseils : 

Si c’est la première fois que vous vous y mettez et que vous êtes débutant, faites-vous accompagner par un professionnel du golf afin de réussir les coups. En essayant sans l’aide d’un pro, vous aurez une idée faussée du jeu, et vous n’aurez plus forcément envie de réessayer.

La position : 

Prenez la bonne position en décalant le pied gauche en arrière du droit. , ce qui va permettre l’ouverture des hanches. C’est ce qu’on appelle le stance ouvert.

L’emplacement de la balle doit être à gauche du centre de vos pieds, soit à environ 3 cm, tandis que ces derniers doivent être enfoncés dans le sable.

Puis les mains seront placées en avant de la balle allant vers la jambe gauche.

Le mouvement : 

Il se caractérise par 1/2 swing.

Le bras gauche parallèle au sol, et les poignets armés. Pendant ce temps, le mouvement de rotation des épaules doit être serré.

Comme ce que vous faites d’habitude pendant le jeu, tapez le sable et comptez environ 3 cm avant la balle. Il faut laisser le club passer à travers le sable et finir le thorax face à l’objectif. Par ailleurs, le poids du corps doit se concentrer sur la jambe gauche.

Ne cherchez pas seulement à donner de la vitesse au club, l’essentiel est de traverser pour atteindre le point opposé de celui du point de départ.

Au lieu de fixer la balle pendant la prise d’élan, redirigez votre attention vers l’endroit où vous souhaitez toucher le sol avec votre équipement en main.

Les sorties en fonction de la texture du sable

Ce n’est qu’une fois les pieds dans le sable que vous pouvez sentir la qualité et la quantité de sable. 

La texture est donc variable selon le parcours. Il faut y plonger les pieds pour comprendre. 

Par exemple, dans du sable fin et profond, il est conseillé d’ouvrir la face du club de golf et de taper à environ 2 à 3 cm avant la balle. 

Lorsque les grains de sable sont plutôt épais, évitez d’ouvrir totalement la face du club. Tapez à proximité de la balle pour réussir votre coup. 

Dans le cas où le sable est ferme ou mouillée, tapez à 1cm de la balle en laissant la face de votre club square. 

Quelques méthodes pour une sortie de bunker

Si vous n’êtes pas un habitué des bunkers, ne cherchez pas à vous perfectionner dès les premières tentatives

Vous réussirez à gérer le dosage lorsque vous aurez réalisé sans faute toutes vos sorties sur le green. C’est à partir de ce moment que vous devez penser à rendre vos coups plus subtils.

Il est plus judicieux d’utiliser un pitching wedge ou un fer 9 pour les longues sorties, sans avoir à taper votre sand wedge avec force.

Méthode 1 : 

Il convient de bien mesurer la distance du coup. Pour cela, prenez assez de sable avant la balle.

Méthode 2 : 

Pour les joueurs de haut niveau, il suffit d’ouvrir partiellement la face du club.

Quoi qu’il en soit, gardez le même élan, soit 1/2 swing,  ainsi que la même vitesse d’accélération à travers la balle.

Toper mes balles, oui mais pour quelle raison ?

Pour faire passer le club sous la balle, il faut d’abord toper la balle

Pour ce faire, créez un mouvement de recul du buste. Tout le poids du corps doit se concentrer sur la jambe droite à ce moment. Ce qui va remonter ensuite le buste, mais aussi la tête du club. 

Aussitôt, le club se redresse trop vite et tape la balle. Vous devez à priori prendre l’appui sur la jambe gauche. Le thorax doit être placé face à la cible à la fin du coup. C’est pareil qu’avec tous les coups de golf.

Conseil : Trouvez un repère de crainte de reculer. Prenez un seau de practice que vous positionnez sous votre pied gauche, et le tour est joué!

La balle ne sort pas du bunker

C’est sûrement parce que vous êtes au ralenti dans la zone de frappe. Ce qui explique que l’élan émanant de votre club est trop impactant, en arrière de la balle, et vous hésitez de taper fort.

Conseil : Misez votre coup en effectuant un 1/2 swing de prise d’élan. Ce qui va vous permettre d’accélérer comme vous le souhaitez, mais également de gérer les coups.

En suivant ces quelques conseils, vous allez très vite maîtriser les techniques de base pour sortir le bunker au golf. Ces quelques étapes résument comment bien jouer face à vos adversaires, et face aux joueurs confirmés! Alors qu’attendez-vous pour vous faire rouler la balle sur le green ?